Ma semaine Digital Detox


Le temps d'une semaine, j'avais envie de me lancer ce pari fou : me déconnecter de tout réseaux ! Facile ?

Sur un coup de tête, sans motif apparent, si ce n'est la prise de conscience de vivre quand même pas mal au travers des médias. Un cri d'alarme du fin fond de moi-même ?
Je ne suis pourtant pas la fille la plus connectée qui soit ! Twitter, Facebook, Snapchat ne trouvent pas de grâce à mes yeux, okay sauf les crazy filtres de Snap qui je l'avoue sont euphorisants !! Mon Tumblr, lui, est malheureusement délaissé, au profit d'Insta.
Instagram, le coeur du sujet.
Je l'aime d'amour fou et véritable. Mordue de ce que je perçois comme une vraie source d'inspiration, de rencontres et découvertes.

Le fait est que j'ai constaté que ma main était conditionnée et se connectait instinctivement à l'appli arc-en-ciel, avant même que mon cerveau n'en ressente le besoin ! Du coup j'y passais le plus clair de mon temps "libre". Surement étais-je au fait de nombreuses choses, mais finalement ne passais-je pas à côté de l’essentiel ? Je me trouvais grave, et je l'acceptais, cette douce addiction.

Alors comme d'un clic, j'ai eu le déclic. (ah ah)
Et si je faisais un break ? Comme un défi personnel lancé à moi-même pour une détox préventive, avant une grosse indigestion menaçante.


⇢ Dimanche soir, je me décide donc. Et j'angoisse déjà ! Dans quoi me suis-je lancée ?!! Annoncé sur Insta, je me dois de m'y tenir.

⇢ Lundi. Sans doute comme les fumeurs, la connexion Insta du matin, ce sont mes 10 minutes douceur pour commencer la journée. Alors forcement je redoute ce non-moment. Mais ça se passe bien. J'aurai plus de temps pour me maquiller tranquillement.
Le pire je crois, c'est d'y penser. De faire une fixette sur ce que je ne peux pas faire. En faire une idée fixe. Alors il faut se concentrer sur autre chose. Sur ce qui m'entoure. Et que j'oubliais de voir ?
Accepter que cette semaine je ne serai pas au courant de tout
Et puis, Insta, en bon ami, m'occupait bien lors de l'attente du métro, à ma pause au travail, aux coupures pub, dans ces petits moments de creux, où l'ennui pointe. Sauf que cette fois, je trouverai une occupation autre : ranger, écrire, parcourir un bouquin, discuter, faire mon sport en off.
Je prendrai toujours des photos, mais je ne les partagerai pas instantanément. 
Mes amis me prennent pour une folle, me demandent pourquoi une telle idée ?! Qu'une journée c'est déjà énorme. Et nous ne sommes que lundi et je cogite déjà beaucoup trop !

⇢ Mardi. C'est finalement plus facile que je ne le pensais. La nuit je passe en Mode Avion sur mon iPhone, et même si de base j'ai toujours désactivé les notifications de toutes mes applis, me savoir littéralement coupée de toute sollicitation extérieure est d'un apaisement fou !! Je vous le conseille tellement !!
Stopper le digital, c'est aussi apprendre à identifier ses besoins. Arrêter de compter, de guetter les likes et followers. Et déjouer ces gestes et réflexes qui surviennent immanquablement vis-à-vis mon cher téléphone ;)

⇢ Mercredi. Déjà ? Tout va très bien. Je consigne mon expérience sur papier, le soleil est au rendez-vous, l'occasion d'ouvrir la saison des pic-nics au Parc de la Tête d'Or entre copains. Bien bien bien. Profiter de l'instant présent en s'y inscrivant sans écran. Ne le partager qu'avec les personnes ici présentes. Je profite de cette virée pour passer au Dada Shop et d'enfin prendre le temps de m'épancher sérieusement sur leurs petites plantes vertes. La boutique est si folle que j'ai pour habitude de marquer chacun de mes passages d'une Story sur Insta, mais pas cette fois ;) Mon nouveau cactus est dément, on dirait un Pokemon, soit le bienvenue à la maison.


⇢ Jeudi. Aujourd'hui est un grand jour, un event blogueuse va venir mettre ma Detox à rude épreuve : Margot YouMakeFashion et sa mère sont de passage sur Lyon pour dédicacer leur livre Je Suis Happy - dont je vous parle ICI  et VLOG de YMF. J'avoue m'être connectée sur son blog afin de m'assurer que l'heure et le lieu étaient les bons et bien maintenus. Ce sera mon seul écart et il n'aura pas été gourmand. Juste informatif. J'arrive en avance, je poiraute mais je vois que nous sommes 5 dans ce cas. Alors je vais à leur rencontre. On discute, on se trouve des points communs, des centres d’intérêts convergents qui donnent naissance à une belle discussion. Un exploit pour la timide que je suis, mais c'est tellement appréciable de faire de nouvelles rencontres dans ce genre d'événement ! Les filles sont toujours géniales ! Je leur fait part de mon expérience de cette semaine et avouent qu'elles n'en seraient pas capables. Moi je suis sur que si, du moment que l'on y consente^^ La dédicace se passe à merveille, Margot est enchantée de retrouver une acolyte du MyHomeTour et se souvient de mon tatouage sirène, ça fait chaud au cœur. Seule frustration : ne pas pouvoir partager l'instant sur Insta. Mais quel bon moment !

⇢ Vendredi.  Bientôt le weekend, la fin de ma mission approche. Et pourtant je ne ressens aucun manque. Mais alors je me sens libre comme pas possible !! Ce détachement, car limité dans le temps, me procure un bien fou ! Je redécouvre les joies du vrai ennui, de l'attente qu'il faut combler, sans trop de mal !
J'achève ma 8ème semaine de TBC fitness, et Loïs, qui d'ordinaire ne me parle ni ne traine trop sur Insta ne m'en aura jamais autant parlé que cette semaine !! Maudit soit-il, petit diablotin tentateur !!
Il fait beau et soif, alors on se rend à la Boîte à Café Mokxa. Ce qui nous fait saliver ce sont leurs Chaï Latté, crémeux et épicés à souhait ! Découverte obèse : leur gâteau moelleux au Chaï !!! Une pure prolongation de la tasse à l'assiette, j'en redemande !! Tous les jours !! Toute la vie !! (Et non, il n'y aura pas de craquage en Story !)

⇢ Samedi. A midi je suis ENFIN en week-end, le travail m'aura bien killé je dois dire !! Je passe chez Sushi Shop - attente interminable - pour que ma semaine YouMakeFashion soit complète ; encore une assiette instagramable qui devra attendre son heure de gloire ;) Voyez comme je projette tout sur ce media ?!! Mais en aucun cas nous nous passerons de bonnes photos ! Comme cette petite session chez mon frère et sa copine pour illustrer mon article sur le Happy livre, avec Lindt lapinou en guest de choix ! Prendre du temps pour soit, pour les autres et le partage ✔
 
⇢ Dimanche. Day Off comme j'aime à noter dans mon agenda.
Journée culturelle. Shooting du Lookbook d'Avril, promenade sur le marché des quais de Saône. Visite du Musée d'Arts Contemporains et son expo Hollywood où j'ai eu la très agréable surprise de tomber sur 3 toiles de Brian Calvin que j'adore, et à présent d'avantage !! Acidulé, naïf, girly. On enchaine sur un nouveau passage chez Mokxa pour notre shoot de Chaï liquide et solide. Puis au Printemps du cinéma pour Grave, film controversé, aussi éprouvant qu'une semaine de Digital Detox, à savoir qui passe crème, et qui m'a réjouie à bien des égards !! Dernière étape, goinfrage chez Best Bagels Croix-Rousse. Si ça n'est pas un dimanche productif ça ?!! 



 ⇢ Lundi. L'heure du bilan, de la reprise. Sereine. Et une fois encore j'appréhende, mais cette fois de m'y remettre. Si je veux, comme je veux. Ce que j'en retiens, c'est que ma frénésie d'instagrameuse ne m'est en aucun cas indispensable, elle tient plus du réflexe, de la curiosité et de l'habitude. Ce qui m'a le plus manqué, ça n'est finalement pas d'avoir loupé le selfie d'untel, le repas de bidule, le streetstyle et l'unboxing de machin. Mais c'est de tout simplement ne pas pouvoir partager sur le vif mes petites aventures du quotidien. D'y penser et me frustrer. Mais ces plages horaires ainsi libérées, j'ai eu à loisir d'éprouver autrement, de me recentrer l'esprit sur des choses moins futiles.

🌿 Le matin je ne me connecte plus, pour le moment je n'en ressens pas le besoin. A ma pause, un peu. Je m'y mets "sérieusement" après midi et le soir je passe en mode avion au moment du film pour ne plus y toucher jusqu'au lendemain midi, au mieux :)

🌿 C'est une expérience que certains auront peut-être décriée, jugé farfelue, saugrenue, mais je vous assure qu'il y a du bénéfice et un certain courage moderne à en tirer. A apprendre sur sa volonté, sa détermination, ses besoins réels. Et je suis sur que de plus en plus nous en entendrons parler, de ce petit décrochage. Et à défaut de l'avoir illustré en images à durée déterminée, en voici le récit, qui j'espère en inspirera ! Essayez !



Commentaires